Accueil Société Une vie sacrifiée…

Une vie sacrifiée… [Par: Awa Tall Ba]

468
0

Momar est fils unique, il a l’âge de se marier, mais n’a pas les moyens. Sa mère, âgée de 55 ans, s’occupe des tâches ménagères en plus d’être vendeuse au marché. Elle commence à fatiguer à cause de son âge et des journées longues et laborieuses. Elle propose alors à son fils de prendre comme épouse sa cousine Coumba, pour l’aider.

Coumba filait le parfait amour avec Badou, étudiant à l’université, qui était promis à un brillant avenir. Badou avait fait la promesse à Coumba de la marier une fois ses études terminées et un emploi stable en poche. Quant à Momar, il n’était pas amoureux de Coumba. Cette dernière non plus n’avait aucun sentiment pour lui. Mais la pression des deux familles les fit plier. Momar a enfin une femme pour sa mère.

Coumba prit le relais de cette dernière sur les tâches ménagères, la soulageant considérablement. Elle finit par avoir 4 enfants. 8 ans plus tard, la situation de Momar changeat. Il devint un grand commerçant et rencontra l’amour de sa vie, Aïda, et la maria. Ils demenagèrent dans une grande et belle maison, laissant Coumba et ses enfants dans la maison familiale. Momar ne passait désormais voir sa première femme que lorsque le tour de celle-ci arrivait. C’était aussi l’occasion pour lui de revoir sa mère et ses premiers enfants.

Aïda travaille comme assistante comptable. Elle est toujours coquette et bien apprêtée, son mari est fou amoureux d’elle. Momar lui a trouvé une femme de ménage, une lavandière et un chauffeur-coursier. À part son travail, Aïda ne s’occupe que de son mari. Coumba, épouse, chômeuse, mère de 4 enfants, regrette amèrement son Badou qu’elle aimait éperdument.

La pauvre dame n’a jamais connu l’amour d’un époux, la complicité, le bonheur d’être avec son bien-aimé. Elle est malheureuse, désespérée et a toujours la mine serrée. Elle ne vit désormais que pour ses enfants. Elle ne peut ni divorcer, car c’est contraire à ses valeurs, ni tromper son époux car c’est contraire à sa foi. Elle a ainsi été sacrifiée et contrainte de vivre avec un homme qu’elle n’aimait pas.

Cette histoire est malheureusement celle de milliers de femmes qui souffrent dans le silence des grandes familles à cause d’une pression et de représentations sociales ténues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici