Accueil Société Être naïf au 21-ème siècle, pourrait-il être suicidaire ?

Être naïf au 21-ème siècle, pourrait-il être suicidaire ? [Par Serigne Saliou Bankole]

154
0
Serigne Saliou Bankolé

A l’entame de notre analyse très froide de la situation à laquelle notre cher Sénégal en particulier et l’Afrique en général, est entrain de traverser, nous aimerions demander à tous les croyants de prier pour la PAIX au profit de toute l’humanité, quel que soit son appartenance religieuse, face aux différentes crises sanitaires et économiques.

Depuis la création de ce bas monde, du premier savant jusqu’au meilleur des hommes en passant par les érudits, ont toujours prôné, la quête de la connaissance par l’initiation, par la formation ou par la concertation à travers différentes écoles quel que soit sa confession religieuse.

L’histoire a montré que les grandes destinées attirent toujours les grands démons à l’exception qui confirme la règle et gare aux non-initiés.

Tous les grands changements qui ont bouleversé le monde, avaient nécessité beaucoup de sacrifices et un grand choc que l’histoire retiendra dans ses anales.

En réalité, il existe trois niveaux de connaissance, une connaissance théorique, celle vécue par son prochain ou quand elle est vécue soi-même, cette dernière, celle-là est la vraie connaissance certes ;

L’aspirant doit revisiter l’histoire, en prenant en compte son présent, le vécu des valeureux figures historiques issues de la religion : comme Serigne Cheikh Gaindé Fatma, Cheikh Ahmed Tidjane Sy et de la politique en général, comme Nelson Mandela, Thomas Sankara, Cheikh Anta Diop, Mamadou Dia etc. … pour n’en citer que ceux-là.

En effet, tout leur vécu a été rempli d’enseignements sur la théorie des grands complots politiques contre ces vaillants et illustres visionnaires qui avaient pour mission de libérer leur peuple aussi bien sur le plan de la religion que sur le plan de la république.

Le pouvoir religieux ou républicain ne doit pas être considéré comme   une mince affaire, celui qui s’y frotte s’y pique par A ou par B et il faut en assumer les responsabilités jusqu’à y laisser sa peau avec une belle âme spirituelle peut être.

Le croyant aspirant politique doit prendre en compte non seulement le pouvoir éphémère de ce bas monde mais également celui de l’éternel dans le plus grand respect mutuel de part et d’autre et dans la légalité et la légitimité à travers le droit universel.

La perfection à la dimension humaine n’est pas de ce monde à l’exception du meilleur de l’humanité toute entière, mais les épreuves doivent nous servir de leçons pour une meilleure version de soi.

Vouloir servir son pays ou libérer son peuple ne vous donne pas le droit de vous servir ou d’être libre malgré notre dimension humaine avec nos ambitions politiques.

Nous comprenons parfaitement que les hommes politiques en général ont une vie modeste jusqu’à penser qu’ils vivent pour eux-mêmes, mais ils doivent intégrer au-delà de la protection divine il est nécessaire de se prémunir de tout un arsenal de sécurité pour garder l’équilibre contrairement à la personne simple qui peut aller à la boutique du coin sans être interpellé.

En outre, les protagonistes ne leurs laisseront la plus petite opportunité afin de pouvoir l’exploiter à des fins purement politiques.

L’expérience par la vraie connaissance doit être une leçon de vie pour le restant de notre courte vie si on aspire à vivre en PAIX et en HARMONIE ici-bas et dans l’au-delà !

Et que le suicide est blasphématoire au niveau de toutes les obédiences religieuses et quel que soit niveau d’appartenance.

#NitdaNgayFeggu 

Serigne Saliou Bankolé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici