Accueil Société Ce Sénégal qui tue ses femmes! (Par Sokhna Maï Mbacké Djamil)

Ce Sénégal qui tue ses femmes! (Par Sokhna Maï Mbacké Djamil)

Dans la culture profonde du sénégalais, la misogynie est une réalité. Elle est peut être inconsciente (hypothèse) mais elle est bien réelle vérité) à l’endroit des femmes.

714
0
Soxna Maï

C

’est ainsi devenu commun et tout à fait banal d’avoir dans le sens des femmes, des considérations et opinions qui en aucun cas ne la reflètent ni dans ses attributs naturels ni dans sa capacité humaine incroyable.

Par exemple:

« Jiguen Maatul »
(La femme est incomplète)

« Jiguen xel mi daa sëg »
(L’esprit de la femme est lacunaire)

« Jiguen sopal gé bul woolu »
(Admire la Femme mais ne lui octroie pas ta confiance)

Ces exemples de clichés illusoires parmi tant d’autres beaucoup plus féroces voire insultantes à l’égard des femmes ont avec le temps trouvé de bonnes assises non seulement dans les consciences des sénégalais mais malheureusement dans celles des sénégalaises aussi, ce qui démontre la gravité et la profondeur du problème.

Pire, c’est ayant comme soubassement liminaire, ces considérations aberrantes voulant faire croire que la femme est un être de piètre qualité tél un animal de compagnie qui doit être « tenu», « traité », « taillé » mais aussi « dressé » et « redressé » et « dompté » que certains hommes expliquent leurs comportements et conduites violents.

C’est inadmissible et inexcusable et autant ces violences physiques peuvent aboutir à des issues terrorisantes et scandaleuses, autant leurs acolytes morales sont beaucoup plus profondes, car faisant beaucoup plus mal et tuant beaucoup plus souvent.

Le pire, c’est que les cas dévoilés de violences conjugales et de violences faite aux femme en général sont quasiment insignifiants comparés à ceux cachés, dissimulés, voilés et tus!

Pourtant, s’ils se disent bien ancrés dans leur croyance religieuse, il devraient revisiter les propos d’ALLAH (swt).

En effet, le texte coranique fonde un statut de l’être humain qui exclut toute idée de discrimination entre hommes et femmes:

« Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et, de cet être tira son épouse…» (Sourate « Les Femmes » verset 1)

Lorsque ALLAH (swt) parle des hommes, il faut donner à ce vocable son sens générique qui désigne l’espèce et évoque donc aussi bien les hommes que les femmes. Rappelons en effet, que les mêmes devoirs et obligations sont opposables aussi bien aux hommes qu’aux femmes, auxquels Dieu promet les mêmes récompenses et agréments ou inversement les mêmes punitions pour les mêmes actes sans discrimination aucune. Cependant, c’est Dieu lui-même qui dans Ses desseins insondables, à placé la femme non pas en dessous de l’homme mais sous la protection de celui-ci.
En dehors de cette disposition, aucune autre distinction n’existe entre homme et femme.

Le Coran, condamne sans équivoque les pratiques discriminatoires à l’endroit des femmes.

La sourate « Les Abeilles » au verset 59, dénonce avec la dernière rigueur les pratiques des idolâtres qui s’estimaient déshonorés par la naissance d’une fille en ces termes :

«Il se cache des gens à cause du malheur qu’on lui a annoncé. Doit-il la garder malgré la honte ou l’enfouira-t-il dans la terre ? Combien est mauvais leur jugement !»

Cher frères.

En Islam, la femme a un statut de pleine maturité, de pleine majorité et de pleine responsabilité et en les martyrisant, les oppressant et les tuant, vous ne faites que vous martyriser, vous oppresser et vous tuer vous même car elles sont un bout de vous et vous, un bout d’elles.

« Il vous a donné des épouses issues de vous-mêmes »
Surat « La Consultation » Verset 11.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici