Accueil Société AUTOUR DE L’OS ANTI-MOURIDE

AUTOUR DE L’OS ANTI-MOURIDE

75
0
Aida diaollo interdit de Magal

J’

avais décidé de ne plus évoquer l’affaire Aida Diallo, mais la tartufferie dont certains font preuve depuis hier est juste insupportable. Notons que ceux qui brandissent la liberté de culte pour défendre la dame sont exactement les mêmes qui, à longueur d’année, critiquent la communauté mouride en prenant comme prétexte les errements de certaines brebis galeuses qui s’en réclament. En mettant toute une communauté dans un même sac à cause du comportement de quelques-uns, ces gens oublient la liberté de culte, mais quand cette même communauté se désolidarise de tels agissements ils crient à l’ostracisme.

Les choses sont pourtant claires. On ne peut pas défier ouvertement l’autorité mouride et continuer à se réclamer de la communauté. J’ai pu lire certains marteler qu’on était dans un État laïc. Un tel argument ferait presque sourire si le sujet n’était pas aussi sérieux ! On peut en effet se demander depuis quand ces laïcards, opposants farouches de la religion dans l’espace public, sont en odeur de sainteté avec le sentiment religieux au point de défendre la dame Diallo sur cette base. Ce revirement fait sans doute partie des surprises que nous a réservées jusqu’ici la curieuse année 2020. Sait-on jamais !

Au fond, à lire les réactions, on a plutôt le sentiment que ce n’est pas la liberté de culte qui intéresse ces curieux « militants ». Ils crient surtout parce que ces décisions d’interdiction à l’encontre de la dame leur arrachent l’os anti-mouride qu’ils espéraient encore ronger à l’occasion du grand Magal. Et bien ce ne sera pas pour cette année !

Bonne semaine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici