Accueil Religion La Saint Sylvestre, une fête d’origine païenne célébrée par des musulmans

La Saint Sylvestre, une fête d’origine païenne célébrée par des musulmans [Par Papa Assane Diouf]

197
0

Le réveillon du jour de l’an est un moment festif que l’on passe entre amis ou en famille pendant la nuit du dernier jour de l’année, c’est-à-dire le 31 décembre.

On appelle aussi cette fête le réveillon de la Saint Sylvestre. Pour bon nombre de gens il tire son origine de Sylvestre 1er ou Saint sylvestre qui fut un Romain et le 33e Pape de l’église catholique. Il vécut du temps de l’empereur Constantin. Sylvestre 1er fut Pape de 31 Décembre 314 au 31 Décembre 335, date de sa mort. Avant sa mort les chrétiens ne savaient et ne célébraient pas ce jour même si des sources affirment que certains peuples païens célébraient cette fête depuis fort longtemps. Précisons que ce réveillon est célébré de diverses manières dans le monde selon la diversité des peuples et des cultures.

• A New York, aux Etats-Unis, c’est le Times Square qui est le lieu de réunion pour les vœux et les 12 coups de minuit. On observe une boule énorme descendre lentement vers le sol.

• Au Brésil, la Vespera de ano novo est le nom donné à la nuit du réveillon du 31 Décembre. On tire des feux d’artifice aux douze coups de minuit et on se réuni sur la plage de Rio pour la fête. On organise aussi des lâchés de taureaux dans certaines villes.

• En Australie, les populations se réunissent dans la rue et admirent les nombreux feux d’artifice. Etant donné que la fin de l’année tombe en Australie en été et voila ce qui favorise les rencontres extérieures. C’est la raison pour laquelle plus d’un million de gens se réunissent à l’extérieur le jour de l’an à Sidney.

• A cause du climat en Allemagne, le réveillon se limite à une réunion entre amis. Même si des feux d’artifice sont tirés dans toute l’Allemagne.

• En Espagne cette fête du nouvel an est nommée Nochevieja. Il est de tradition qu’au moment de tirer les 12 coups de minuit, on mange un grain de raisin à chaque coup d’horloge. Et au douzième coup, les gens s’embrassent, trinquent et s’offrent les vœux de nouvelle année.

• Au Québec, au Canada, les gens se réunissent en famille et se sert un lunch en dansant au rythme de la musique canadienne.

• Au Sénégal, pays dit- on de plus de 95% de musulmans, c’est la place de l’Obélisque qui est le lieu de rendez vous au niveau de la capitale, Dakar pour tirer des feux d’artifice et accueillir avec joie les premières minutes de la nouvelle année. Dans d’autres régions encore des activités similaires sont organisées. Les principaux acteurs dans tout cela sont des hommes et femmes se réclamant musulmans.

Mais nous avons amèrement constaté que des musulmans dans des pays comme le notre célèbrent cette fête avec leur famille sans se demander quelle est l’origine de ce réveillon nommé Saint Sylvestre, et qui fut cet homme ? Certaines sources soutiennent même qu’il n’y a aucun lien entre Saint Sylvestre et la fête du même nom et que celle-ci est d’origine païenne.Les origines païennes de la fête du nouvel anDepuis l’antiquité les israélites célébraient des fêtes païennes dédiées à des divinités.

Des sources concordantes soutiennent que 2000 avant JC, les païens fêtaient déjà le nouvel an à Babylone, bien avant la naissance de Sylvestre 1er ; on ne voit pas pourquoi cette fête est donc liée à cet homme. Ce fut en 46 avant notre ère que l’empereur romain Jules César fixa le 1er janvier comme le Jour de l’An. C’est ainsi que les Romains dédièrent ce jour à Janus, le dieu des portes et des commencements.

Et le mois de janvier doit son nom à Janus. (Ref.The World Book Encyclopedia (1984), tome XXIV, p. 237). Il est donc certain que le jour de l’an fixé au 1er Janvier ne vient pas de Dieu mais bien de l’homme César qui décida de faire la fête le premier jour de l’année et comme à l’habitude tout venait avec les festins. Pourtant jusqu’à Jules César, la fête célébrant la fin d’année n’était pas à une date fixe, même si elle se déroulait généralement en février. Jules César a fixé la fin d’année au 31 décembre.

En France, il fallait attendre Charles IX pour que le premier jour de l’année, le nouvel an, soit fixé au 1er janvier.Assurément, cette fête ne trouve pas son fondement dans la religion chrétienne. Il est donc intolérable en tant que musulman, par ignorance ou suivisme de célébrer et faire la promotion de ce jour. On pourra donc conclure que célébrer la Saint Sylvestre n’est qu’un rapprochement des pratiques païennes du temps des israélites. Les vues sur les origines de la Saint-Sylvestre sont variées et se perdent dans la nuit des temps.

En fait les origines païennes de cette fête se sont mélangées aux faits religieux. Dans la Rome antique par exemple on s’échangeait des pièces et des médailles à l’occasion du changement d’année. Cette tradition perdure avec les cadeaux remises aux enfants le jour de la nouvelle année dans nos pays même musulmans.

Dans l’histoire romaine, Livre 1, de HERODIEN on peut lire ce qui suit: « Le premier jour de l’année, les Romains célèbrent une fête en l’honneur de Janus, le plus ancien de leurs dieux. Ils disent que ce fut lui qui reçut dans sa maison Saturne lorsque, détrôné par Jupiter son fils, il vint sur la terre, et que de là son pays fut appelé Latium, parce que ce dieu s’y était tenu caché.

C’est pour cela encore que les saturnales sont immédiatement suivies de la fête de Janus, qu’ils représentent avec un double visage, pour faire entendre que par lui commence et finit l’année. Le jour de cette solennité, les Romains se rendent des visites mutuelles et se font des présents, ou en argent, ou en bijoux. C’est ce même jour que les consuls désignés entrent en charge et prennent les marques de leur dignité ».

Il faut aussi noter que depuis longtemps le 31 décembre était une fête païenne d’origine celte, particulièrement célébrée par les Gaulois avec druide, cueillette du gui, et fête sous la lune….

Qu’est ce qui a liée ce jour à Sylvestre 1erFils du prêtre Rufin, Sylvestre était un romain qui pratiqua l’hospitalité avec le plus grand courage. Il hébergea un chrétien d’Antioche, Timothée, qui fut décapité sur l’ordre du préfet de la ville, Tarquinius après avoir fait beaucoup de conversions. Son courage en main Sylvestre emporta le corps du martyre et, avec l’aide du pape Miltiade, l’ensevelit près du tombeau de saint Paul, dans le jardin de la pieuse dame, Théona. Suite à cet événement Le pape Miltiade l’ordonna prêtre. Il fut élu à la succession de Miltiade de 314 à 335 ; sous le règne de Constantin le Grand (306-337).

Sylvestre 1er dirigea l’Eglise à l’époque où elle passait de la persécution au pouvoir. Sous son pontificat il fut satisfait de voir l’Eglise de Rome enrichie et embellie par de grands édifices tels que la Basilique Constantinienne (plus tard Saint-Jean-du-Latran) avec son baptistère, et les basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul. Le pape Sylvestre 1er participa au concile de Nicée, en 325.

C’est ainsi donc sous son règne que le dogme de la sainte Trinité prit son importance et que le christianisme obtint le statut de religion d’empire dans le monde romain. Ce dogme de la trinité stipule : “ Nous croyons en un seul Dieu, Père tout-puissant, Créateur de toutes choses visibles et invisibles ; et en un seul Seigneur Jésus-Christ, Fils unique de Dieu, engendré du Père, c’est-à-dire, de la substance du Père.

Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu ; engendré et non fait, consubstantiel au Père ; par qui toutes choses ont été faites au ciel et en la terre. Qui, pour nous autres hommes et pour notre salut, est descendu des cieux, s’est incarné et s’est fait homme ; a souffert, est ressuscité le troisième jour, est monté aux cieux, et viendra juger les vivants et les morts. Nous croyons aussi au Saint-Esprit.

Quant à ceux qui disent : il y a eu un temps où il n’était pas ; et il n’était pas avant d’être engendré, et il a été tiré du néant ; ou qui prétendent que le Fils de Dieu est d’une autre hypostase, ou d’une autre substance, ou muable, ou altérable, la sainte Église catholique et apostolique leur dit/ anathème. ”On rapporte aussi que c’est Saint-Sylvestre qui fut le premier Pape à être représenté avec une tiare (chapeau pontifical). Il mourut à un âge avancé et fut enterré dans le cimetière de Sainte-Priscille sur la Via Salaria le 31 décembre 335. Et depuis, on fête le Nouvel an, le jour de son anniversaire.

Tout un ensemble de légendes s’articule autour du Romain Sylvestre. Selon certaines sources il avait dompté un dragon et a ressuscité un taureau. En tout état de cause je ne vois pas pour quelle raison un musulman sincère doit célébrer ce jour en famille et inculquer une telle fête dans la tête de sa progéniture.

Frères musulmans du monde, cette fête n’est pas la nôtre. Papa Assane DioufProfesseur d’Anglais, chercheur sur l’Islam, membre du comité scientifique de l’Institut International d’Etudes et de Recherches sur le Mouridisme (IIERM) Touba, Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici