Accueil Religion La philosophie du rien

La philosophie du rien [par M. Moustapha Diop]

439
0
LA PHILOSOPHIE DU RIEN
LA PHILOSOPHIE DU RIEN

Serigne Alioune Ndiaye rapporte qu’un jour, il avait assisté à une assemblée que Serigne Touba avait convoquée dans le but de s’entretenir avec les disciples. Alors, s’appuyant sur un petit caïlcedrat, Serigne Touba dit à Baye Malick Ndiaye : je voudrais que tu appelles tous les disciples, car j’aurai besoin de m’entretenir avec eux. Serigne Alioune Ndiaye rapporte qu’en ce moment, il était trés jeune. C’était Serigne Babacar Ndiaye Thiargane qui tenait sur sa main afin qu’il puisse assister au discours de Serigne Touba. Quand nous sommes arrivés, Serigne Touba demanda à Serigne Malick N’diaye ceci : les gens ont-ils répondu ? Serigne Malick N’diaye de répondre : ils ont répondu massivement. Serigne Touba lui dit : dites-leur de patienter un peu. Peu de moment, Serigne Touba lui demanda encore : comment est-ce le lieu ? Serigne Malick N’diaye lui répondit : c’est plein à craquer au point que certains sont obligés de s’accrocher pour se créér une place. C’est ainsi que Serigne Touba est arrivé et dit : approchez au plus prés possible. Alors, il dit : je voudrai m’entretenir avec vous sur des sujets essentiels que vous devriez intégrer et assimiler. Ainsi, il enfonça sa main droite sur le sol et dit : 1) rien, 2) rien et 3) rien ! En cela, il dit : vous m’écoutez ? Et les autres de répondre : c’est toi seul que nous écoutons. Serigne Touba leur dit : approchez encore pour mieux écouter ce que j’ai à vous dire aujourd’hui. 1) Ainsi, il déposa son doigt sur le premier rien et dit : quiconque connait Allâh, ne négligera rien de Ses recommandation et il ne trempera jamais dans Ses interdits. En effet, toute chose n’est importante que par Sa grâce et par Son decrét. Toute chose n’est signifiante que par Sa volonté. Toute chose est soumise à son pouvoir absolu. Car c’est Lui qui l’a mise à ce niveau afin qu’elle soit si signifiante. Aussi importante qu’elle soit , toute chose se présentera devant Lui. Donc, celui qui connait un petit peu Allâh, ne négligera rien de Ses recommandations et ne trempera jamais dans Ses interdits. Et il dit : avez-vous entendu trois fois ? Aux autres de répondre : oui, nous avons entendu ! 2) Puis il déposa son doigt sur le deuxiéme rien et dit : celui qui connait un petit peu le bas monde n’y surestimera rien aussi signifiant qu’il soit car dans ce bas monde tout finira dans le néant. La réalité est que dans ce bas monde toute chose aussi belle , merveilleuse , réjouissante , extraordinaire qu’elle soit nul doute qu’elle ira dans le néant. Donc, ne surestimez rien dans ce bas monde. Et il dit : avez vous bien entendu trois fois ? Aux autres de répondre : oui, nous avons bien entendu ! 3) Et enfin, il déposa son doigt sur le troisiéme rien et dit : celui qui connait un petit peu l’au-delà, ne surestimera ou ne se réjouira jamais d’une bonne oeuvre aussi lourde qu’elle soit et destinée à lui. Car toute chose possède une limite sauf l’au-delà. En cela , celui qui se dirige vers un lieu qui n’a pas de limite, ne doit jamais surestimer un bienfait aussi valeureux et important qu’il soit. Et il dit : avez vous entendu trois fois ? Aux autres de répondre : oui, nous avons entendu. ( L’Arbre de Touba, Serigne Aladji Mbacké, Tome 2 , Traduction M. Moustapha Diop)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici