Accueil Politique Quelques points en vrac….

Quelques points en vrac….

391
0
Idy-Macky

1. Il serait intéressant de savoir les raisons profondes qui ont poussé Idrissa Seck à accepter d’épauler Macky Sall par la station du CESE à l’encontre de ses propres intérêts politiques. Je pense à une injonction forte pour ma part. Car c’est un fin politicien, il sait très bien qu’il n’a rien à y gagner en terme politique car Macky Sall briguera très probablement un troisième mandat et que l’electorat neddo ne portera jamais son choix sur lui. Vous n’allez pas apprendre à Idrissa Seck à lire le jeu politique quand-même.Je penche à 99% qu’il a été poussé à faire ce choix au nom de critères qui dépassent la simple ambition d’occuper un poste (pas le plus prestigieux d’ailleurs). Moo mag loolu. Maintenant qui l’a poussé à faire ce choix, ce n’est pas important pour moi. Cela le regarde et je pense même qu’il a bien fait si c’est le cas de ne pas le divulguer.Pour ceux qui disent que par le CESE, il ne pourra pas agir sur l’action gouvernementale, c’est vraiment ignorer la politique que de dire une telle énormité. CE NE’ST PAS TON POSTE QUI IMPORTE MAIS L’OREILLE QUE TE DONNE LE PRÉSIDENT. C’est ce qui fonde ton pouvoir.

2. On voit que Macky Sall a donné une large part à certaines personnalités dans le gouvernement pour rassurer sa base ethnique mais le fait d’avoir propulsé Idrissa Seck en troisième personnalité de l’État, susceptible d’être vu comme son « dauphin technique » ne sera pas de nature à rassurer cette base très hostile à ce dernier. Ce serait d’ailleurs de la part de l’électorat Neddo une erreur de lecture politique car je reste persuadé que l’objectif de Macky Sall n’est pas de faire d’Idrissa Seck son dauphin pour 2024. Pas du tout. Je pense qu’il briguera un troisième mandat mais a besoin d’une personnalité forte à ses côtés pour étoffer son pouvoir. Il le pose tout au plus en joker au cas où les choses se passeraient mal et que dans l’urgence il devait quitter le pouvoir et n’aurait pas eu le temps de faire émerger une personnalité Neddo de premier plan. Il aura besoin de protéger ses arrières.

3. La nomination de Seck au Cese intronise de fait Sonko au rang de chef de l’opposition, principal challenger du Président. C’est un fait. C’est pourquoi un programme de compression et de contention sera concocté au plus vite pour que le champ ne soit pas totalement libre. La meilleure façon de le faire pour Macky Sall serait justement de donner du champ (de manière contrôlée bien sûr) à des opposants politiques de premier plan comme Karim Wade et Khalifa Sall. Il faut reconfigurer l’opposition sénégalaise autour de ce tripole (Sonko – Wade et Khalifa).

4. Faut-il regretter d’avoir voté Idrissa Seck pour les militants et les sympathisants ? Je ne me lasserai jamais de rappeler à ceux qui pensent qu’on est lié à vie à un homme pour lequel on a voté ceci :On vote pour quelqu’un à un MOMENT donné pour des RAISONS données dans un CONTEXTE politico-sociale donné. Le plus important pour l’individu est de regarder seulement pourquoi il avait porté son choix sur tel ou tel candidat.Était-ce pour des principes nobles auquels il croit réellement ? Était-ce pour un programme crédible qu’on lui avait soumis ?Si la réponse est oui à une de ces questions, il n’est en réalité fidèle qu’à lui-même et à la vision qu’il a de ce que devrait être la politique. Ni plus, ni moins.

Par: LB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici