Accueil Politique L’épée de Damoclès de la VAR !

L’épée de Damoclès de la VAR !

467
0

« Ce n’est pas assez d’avoir l’esprit bon, mais le principal est de l’appliquer bien »

Descartes s’étonnera encore aujourd’hui de voir les esprits illuminés, véridiques et constants, qui ne puissent tolérer aucun déphasage entre le discours et les actes se torturer leur cerveau démesurément ample pour accorder les positions les plus déphasées du monde.

Avoir l’esprit bon c’est bien, mais si on ne se l’applique pas on frôle le ridicule.
La VAR, l’arme la plus redoutée des politiciens réels et la plus maitrisée des politiciens virtuels, qui a déjà montré combien elle pouvait être dévastatrice, ne saurait être récusée pour aucune raison, si les faits d’aujourd’hui trahissent les dires d’hier. Dans un match de tennis on ne peut pas se limiter à envoyer la balle sans se la prendre plein la gueule, surtout si on ne surveille pas bien ses arrières. C’est plus que normal, l’infaillibilité n’est pas humaine.« L’incohérence et la contradiction sont les choses les mieux partagées au Sénégal ».

Répétons-nous ! On ne peut pas passer tout son temps à chercher des VAR et aujourd’hui se calfeutrer dans un argumentaire loufoque pour discréditer la même VAR. On a assez pris les hommes pour des bisounours, mais à un moment il faut arrêter. Apres en avoir fait bon usage, permettez aux gens de s’en servir.

La VAR est une épée de Damoclès au dessus de la tête de toute personne qui l’ouvre pour parler aux Sénégalais, surtout quand l’objectif visé est de gagner leur confiance. Personne n’y échappera sauf celle qui aura réussi à faire de telle sorte qu’aucune contradiction ne puisse être notée entre ces paroles d’hier et ce qu’il dira. Sans réussir cette prouesse qui semble un mirage inatteignable par nos politiciens, il faut être prêt et assez stoïque pour affronter la VAR. On pouvait ne pas en parler, mais l’horreur de l’incohérence et de la contradiction ne nous laisse pas faire.

On a tout tenté ! Comme il devient une tendance d’essayer de normaliser ou de banaliser les revirements les plus immoraux, laisser certains baragouinages prospérer serait coupable. Pourtant, il est toujours possible de se taire. Evidence, mais il n’est pas inutile de le rappeler.
Si la situation ne te laisse aucune chance de justifier un acte, le mieux c’est de ne pas l’ouvrir pour s’enfoncer et révéler par la même occasion qu’on supporte ou rejette un acte qu’en fonction de l’homme qui est mis en cause.Sonko chez Ahmed Khalifa Niasse! Quoi de plus normal, un homme politique qui fait une visite de courtoisie chez un notable plus âgé que lui, ça arrive tous les jours.

Ah donc pourquoi tout ce bruit autours de cet acte si banal ?
Il arrive que le fait ou le mot qui rendent anormaux, un acte lui soient antérieurs. D’ailleurs c’est ça l’objet de la VAR. C’est un baromètre qui permet de superposer deux actions distantes dans le temps pour vérifier leur conformité. Tous les politiciens qui se sont retrouvés avec des hommes à qui ils avaient adressé des propos pas commodes se sont vus retourner par la magie de la VAR leurs déclarations d’hier sur leurs nouveaux alliés.

Sonko ne dérogera pas à la règle, le penser ou vouloir l’imposer à l’opinion tendra à ridiculiser les hommes qui s’évertueront sur ce chemin.

Nul ne réussira l’impossible et faire taire la VAR est malheureusement impossible. Devant des milliers de Sénégalais Sonko accuse Ahmed Khalifa Niasse de tromper Wade pour voler des terres appartenant à la population sénégalaise pour des faits qui date de 2011, année au cours de laquelle il était encore inspecteur des impôts. Donc il était censé maitriser ce qu’il disait. Devant Sonko, AKN dit n’avoir jamais bénéficié de terres offertes par le pouvoir et Sonko inerte fait mine d’acquiescer. Qui croire finalement, le Sonko d’hier ou celui d’aujourd’hui? Forcement quelqu’un des deux se fout de la gueule des Sénégalais si tenté qu’ils étaient la même personne.

Si c’est le Sonko du meeting qui a accusé gratuitement AKN, son acte est tellement grave qu’aucune personne avec toutes ses facultés ne pourrait porter sur sa pire ennemi. Au delà des délits de diffamations et d’accusations calomnieuses punis par la loi, la morale ne saurait tolérer une telle offense à une personne.

Et si il savait de quoi il parlait et qu’en réalité plus de 100 hectares de terres sont dérobées comme ça au nez et la barbe des ayants droits et que aujourd’hui devant lui le coupable se lave et qu’il laisse passer, Monsieur Ousmane Sonko, qui serait victime d’un complot politique, a participé au pire complot contre l’intérêt du Sénégal et des Sénégalais.

Vous n’allez pas nous dire que le fait que Sonko, révolté à cause de ce système vicieux implémenté et entretenu par les politiciens et dont il ne veut plus, courbe l’échine devant un homme qui, selon ses dires est un escroc international doit être pris pour normal.

Le portrait dresseé par Sonko de l’homme qui va partout et se réclame parmi eux pour faire du « mbeukk » et soutirer de l’argent est le profil typique de l’hypocrite en Islam et à un homme de vertus il n’est pas permis de cheminer avec les hypocrites à plus forte raison de se déplacer pour les rejoindre. Les centaines de millions escroquées chez les chiites en Iran et chez les wahhabites à la Mecque qu’est-ce qu’on en fait Monsieur Sonko ?

Que dira tu aux enfants qui pensaient à travers tes dires que l’homme n’est pas fréquentable et qui te voient aujourd’hui chez lui ? Acceptes-tu d’être accueilli sous un toit potentiellement achetés par de l’argent escroqué comme selon toi Sonko c’est le métier de l’homme ? … Et ainsi de suite…

La VAR risque d’être plus dévastatrice!

Aba Sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici