Accueil Non classé UN JOUR DE «PROCÈS» MAIS DE DÉLIVRANCE

UN JOUR DE «PROCÈS» MAIS DE DÉLIVRANCE

135
0

C’était le 05 septembre 1895. Une date pas comme les autres. Un jour dur pour une communauté qui venait d’apparaître sur la scène socio-religieuse du pays.

Un jour qui laissa les Mourides sans voix. Mais un jour qui allait hisser un homme unique et consacrer la chute d’une autorité dominatrice et inique. C’est un jour qui a consacré un homme paré des vertus de la servitude selon l’exemple du Prophète.

Le 05 septembre a consacré un homme qui a convaincu par sa bravoure, sa patience et son audace. Le 05 septembre 1895 a fini de révéler un orateur, un auteur , un acteur d’une scénographie où l’action tient lieu de parole. Le 05 septembre 1895 a révélé un homme que rien n’a pu interdire l’adoration de Dieu.

Le 05 septembre 1895 a fini de consacrer un homme qui malgré les douleurs, les malheurs, l’éloignement, n’a jamais rompu le lien de servitude qui l’unit à Son Créateur Malgré qu’il était au milieu des gens enflés d’orgueil, se livrant toujours aux comportements les plus déviants, Serigne Touba n’a jamais cessé de s’attacher à Dieu en L’admirant et admirant Ses attributs de création, de sagesse, de beauté, de force et de volonté.

Le 05 septembre 1895 a révélé un homme qui s’est consacré à Dieu d’un culte exclusif, un homme qui n’a jamais oublié sa qualité d’humble serviteur de Dieu. Et plus les épreuves étaient atroces, plus il se tenait au seuil de la porte de Dieu ne comptant que sur Lui et sur Sa générosité.

Le 05 septembre 1895 fut une date qui a consacré la volonté ferme d’un homme qui a atteint la perfection absolue. Le 05 septembre 1895 était bien un jour de délivrance pour Serigne Touba, car il allait matérialiser ses voeux les plus merveilleux, s’éloigner des siens pour s’approcher de Dieu et son Prophète d’une dimension que nul autre parmi les générations ne réalisera.

Et quelle faveur ! Il était un moyen pour lui de réaliser ses objectifs. Un moyen indispensable pour obtenir l’honneur d’être le serviteur privilégié du Prophète et la mission pour laquelle Dieu l’a créé. Et les faveurs annexes , personne ne pourra les détailler.

Cela signifie que le 05 septembre 1895 a été bien un jour de «procès», mais un jour de délivrance pour Serigne Touba et pour l’islam.

MMD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici