Accueil Non classé LE DISCOURS DE LA VIOLENCE

LE DISCOURS DE LA VIOLENCE

307
0

J’ai vu, entendu, écouté, lu et j’ai côtoyé le wahabisme. Alors je peux apporter mon témoignage sur le discours du wahabisme

1) J’ai vu les dégâts du wahabisme.

Je sais très exactement ce que je dis. Entre 2010 et 2014, des jeunes innocents que j’ai connu ont laissé leur vie dans les champs de bataille en terre libyenne. Et ce sont des jeunes qui se sont radicalisés dans les mosquées « wahabites» dans la banlieue dakaroise.

2) J’ai entendu les discours du wahabisme . Ils n’étaient que des ramassis de haine, de détestation, de condamnation, de la bêtise, de l’intolérance, de la tyrannie.

3) J’ai écouté des discours wahabits quand j’étais à la Fac de Dakar. Ils n’étaient que les discours de haine, d’intolérance, d’exclusion et de négation.

4) J’ai côtoyé des «wahabi» qui représentent cette idéologie telle qu’elle se présente et tout ce qu’elle contient de nocif.

Donc la violence qui semble surgir dans le contexte actuel a bien une origine. Ne me dites pas que le débat doit être celui de la science ou de la connaissance. Le wahabisme ne parle pas de science, de références mais il exclut et nie avant de parler de la science. L’exclusion est une dimension du wahabisme. Il ne peut exister ou évoluer sans exclure l’autre ou le dégrader. C’est ce discours d’exclusion, de négation qui est à l’origine de cette violence qui se profile à l’horizon. Et puisque l’affaire est devenue sérieuse et a pris une importance médiatique, les doctrinaires veulent changer les termes du débats. Mais c’est le discours haineux, d’exclusion qui est à l’origine de la radicalisation de l’autre partie qui veut utiliser la violence pour se faire justice. Alors qu’en même temps qu’elle veut user de la violence, elle tombe dans le piège wahabit. Car elle est en train de donner une chance à cette idéologie qui vit sa dernière heure.

Les jeunes qui insultent nos guides religieux à longueur de journée ne font que reprendre le lexique existant que j’ai entendu pendant des années à l’Ucad. Voilà une idéologie totalement haineuse qui doit être combattue par tous les moyens. Il ne faut pas négocier avec cette violence. Je ne suis pas partisan de la violence et je ne l’encourage pas, mais L’État doit prendre des mesures fortes pour protéger nos institutions religieuses.

Au début, innocent que j’étais , je me disais, que c’était un débat scientifique. Après coup, j’ai constaté que ce n’était pas un débat scientifique, mais une idéologie nocive, d’exclusion. Et si jamais ils sont majoritaires, ce pays ira à la guerre civile. D’ailleurs, partout où cette idéologie est majoritaire, le constat peut être fait. C’est une idéologie nocive, haineuse et absurdement désastreuse.

MMD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici