Accueil Non classé À Monsieur le Ministre Abdoulaye Diouf SARR

À Monsieur le Ministre Abdoulaye Diouf SARR

329
1

Le Mercredi 03 mars très tôt, vous aviez reçu un lot de 324.000 doses d’AstraZeneca/Oxford venant de l’Initiative COVAX.

Comme vous le savez sûrement, 14 pays en Europe, 1 en Asie, 1 en Afrique ont suspendu totalement ou partiellement la vaccination avec AstraZeneca suite à des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées et des pertes de poids de plus de 50 Kg chez les personnes âgées.

En tant que Citoyens simples, nous voulons vous interpeller directement sur le fait que vous devez impérativement et sans délais procéder à la suspension de la campagne de vaccination que vous aviez initié avec ce vaccin et peu importe le lot concerné, le pays de provenance, le partenaire ou même l’OMS.

Ici, il ne s’agirait pas de simple lot ou tout simplement l’absence d’effets secondaires sur les personnes vaccinées au Sénégal, mais plutôt de bon sens, de rigueur démonstrative, de pédagogie et de précaution.La santé, n’étant pas une simple affaire de tâtonnement, ni aussi une affaire d’émotions ou de course, il convient d’abord de protéger et de sauver toute une population (d’ailleurs c’est le premier but du vaccin).

Nous vous comprenons également que c’est difficile de revenir sur une décision aussi importante surtout lorsque une importante somme d’argent a été déjà dépensée sur la commande de plusieurs lots du même vaccin. Mais la santé d’un Peuple, n’a pas de prix. Et de surcroît, quand c’est ce même Peuple qui cotise et paye pour avoir ces vaccins. Nous vous disons donc que nous qui payons, nous ne sommes pas pressés pour AstraZeneca.

Nous vous demandons sans délais, et en tant que Citoyens simples, de suspendre au moins provisoirement à cette campagne de vaccination lancée avec l’Initiative COVAX et vous rappelons toujours que la Santé n’est pas une affaire de « je vois d’abord avant d’y croire ».

Et n’oubliez surtout pas que quand le COVID 19 s’était déclaré dans certains pays, les autres frontaliers se sont rapidement barricadés.La décision donc que vous devez prendre sans délais, en toute responsabilité et sans consultation, c’est de suspendre provisoirement ce vaccin au Sénégal même si c’est provisoire ou simplement de les faire remplacer par le Sinopharm qui visiblement ne semble causer aucun problème jusqu’ici.

Vous recevrez cette correspondance par courrier dans les prochains jours via la POSTE.
Nous vous soutenons et vous encourageons pour tous les efforts que vous déployez pour combattre cette pandémie.

Nos remerciements.

Par: Abdou Khadre Mbacke

1 COMMENTAIRE

  1. De surcroit, dans ce pays, la santé des citoyens n’est pas très bien prise au sérieux par ces mêmes autorités qui à la moindre égratignure fileront sur le champ en Europe pour se faire soigner. Peut-être semble t-il la médecine est mieux pratiqué la bas, que dis-je ici nous formons des bons médecins. Peut-être que les infrastructures médicales sont meilleures. Eh bien nos autorités en savent quelque chose. Le problème ce n’est pas de mourir d’une thrombose veineuse puisqu’il faut mourir un jour et on accusera peut-être un AVC ou un diabète. Le problème c’est que la thrombose en elle ne sera pas bien prévenu avant qu’elle fasse méfait et au final, est-ce qu’il y aurait même une autopsie pour confirmer.
    Ce pays marche sur la tête depuis trop longtemps et nos autorités ont tout fait pour le maintenir dans ça démarche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici