Accueil Histoire Sokhna Mouslimatou Mbacké, musulmane accomplie et femme modèle

Sokhna Mouslimatou Mbacké, musulmane accomplie et femme modèle

237
0
Sokhna Mouslimatou Mbacke, bint Cheikhoul Khadim

Femme de valeur et de vertu, citoyenne modèle et patriote, chef d’entreprise,
Sokhna Mouslimatou Mbacké est fille de Cheikh Ahmadou Bamba et de Sokhna Faty Touty Diop.

Elle est née en 1918 à Daroul Alimoul Khabir, communément appelé Ndame. Elle est sœur aînée de Cheikh Mouhammadoul Murtada Mbacké. Sokhna Mouslimatou a maîtrisé et calligraphié le Saint-Coran auprès de Serigne Ndame Abdou Rahmane Lo, qui l’a également initiée aux Sciences religieuses. Serigne Mouhammadou Lamine Diop Dagana compléta sa formation à Touba Kayel après le rappel à Dieu de son vénéré père.

Sokhna Mouslimatou était dotée d’un talent, d’un courage et d’une conviction hors norme. Elle était symbole de réussite, modèle dans le travail et surtout très performante dans bien des domaines.

En plus de ses performances dans l’agriculture et le commerce de gros, elle a fait ses preuves dans la transformation de produits céréaliers. C’est ainsi qu’elle fournissait à la Commission du pèlerinage à la Mecque, de 1961 à 1963, des tonnes de coucous pour la consommation des pèlerins qui voyageaient alors en bateau. Les performances de Sokhna Mously étaient telles qu’un projet d’une valeur de 250 millions FCFA était en passe de la lier à des Allemands pour l’installation d’une unité de transformation de céréales.

Ce projet n’a malheureusement pas abouti. Soucieuse d’évoluer dans le monde productif licite, Sokhna Mously s’activait également dans le domaine du textile. Elle créait des modèles de pagnes tissés qui se vendaient très bien du fait de leur grande qualité. Elle livra d’ailleurs une grosse commande lors d’une célébration de la fête de l’indépendance du temps du Président Senghor. Ce dernier avait beaucoup d’admiration pour Sokhna Mously en raison de sa personnalité, de son assurance et de son esprit créatif.

Senghor disait d’ailleurs à son propos : « Sokhna Mously est trop en avance sur son époque. Voilà une figure de l’économie que la jeune génération doit découvrir pour s’en inspirer comme modèle. Voilà une citoyenne modèle, une figure exemplaire qui a dignement joué sa part dans la construction de son pays. »

Véritable citoyenne et patriote, elle a ainsi participé au développement de son pays en s’imposant comme une grande pourvoyeuse d’emplois. Ce qui lui a valu d’être, en 1962, la première femme sénégalaise à être élevée au grade de Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Toutes ces activités professionnelles ne l’ont pas empêchée d’être une musulmane appliquée, une épouse modèle et une mère exemplaire. Elle était l’épouse de Serigne Ndame Abdou Rahmane Lo. De cette union sont issus Serigne Moustapha Lo, Serigne Fallou Lo et Serigne Lamine Lo.

Lorsque Serigne Ndame fut rappelé à Dieu, elle fut confiée à Serigne Issa Diène. Serigne Abdou Salam Diène est issu de cette union. C’est quand Serigne Issa rejoint les Cieux que Cheikh Mouhammadoul Fadel Mbacké, grand-frère de Sokhna Mously, donna la main de cette dernière à Serigne Amsatou Diakhaté.

De cette union naitra Serigne Abdoul Mouhayminou Diakhaté.
Sokhna Mouslimatou Mbacké fut rappelée à Dieu en 1970, à l’âge de 52 ans.
Puisse Dieu, par la Grâce du Prophète (PSL) et la bénédiction de son vénéré père, répandre son infinie miséricorde sur elle.

Awa Tall Ba

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici