Accueil Histoire MAME THIERNO IBRA FATY « BOOROM DÂRU»

MAME THIERNO IBRA FATY « BOOROM DÂRU»

153
0

Celui qui s’emploie à étudier les valeurs de Serigne Touba , qu’il passe à la loupe la vie de Mame Thierno.

Celui qui opte pour savoir c’était quoi la démarche de Serigne Touba, qu’il scrute la vie de Mame Thierno . Alors, nul doute qu’il aura les réponses à ses questions. Ainsi, Il verra un homme unique, véridique, honnête qui a incarné l’Islam et la Mouridiyya dans toute sa splendeur. Il est connu que Mame Thierno est un homme multidimensionnel. Il possède des talents qui renseignement sur les dimensions de sa personnalité. Des talents qui lui ont sûrement permis de marquer à jamais l’histoire.Sa personnalité n’est pas à chercher dans les livres, mais à découvrir dans ses actions. Ainsi, Il était un traducteur fidèle de Serigne Touba exprimant ses valeurs, son comportement, sa démarche tout en l’incarnant au plus profond de son être.

En vérité toute sa personnalité s’était tissée sur la vérité et la sincérité. C’est pourquoi, si tu voyais son apparence, tu l’aimerais sans recul. De même, si tu l’observes agir, tu verras un homme aimable, doux, admirable modeste, ascétique et généreux. Son apparence te fait oublier même tous les autres vertueux par la rareté de ses qualités, sa vaste science et l’étendue de ses connaissances. Si tu veux observer un homme exemplaire, alors regarde le parcours de Mame Thierno.

Sa personnalité comme tu pourras le constater, porte les effets manifestes des attributs de la science, la sagesse et la générosité. Ses qualités et vertus sont si nombreuses que tu t’y perds en creusant sur sa personnalité. Il était un homme d’une dimension pédagogique exceptionnelle. Ses qualités de droiture et de conformité aux ordres divins et à leurs règles de bienséance, sont si sublimes, si bien que lorsque tu medites sur ses attributs, tu peux te dire « Il n’a pas d’égal» Voilà un homme qui a rendu un service inestimable à l’Islam. En vérité, Il fut l’homme de confiance de Serigne Touba.

C’est lui que Serigne Touba avait choisi comme émissaire pour aller rencontrer le Gouverneur Général. C’est lui aussi que Serigne Touba avait confié Serigne Modou Moustapha et Serigne Fallou à la veille de son départ vers Saint-Louis. Aussi, c’est sur ses épaules que reposait le destin de la Mouridiyya après le départ de Serigne Touba vers le Gabon. Avec un volontarisme sans faille, une foi exemplaire, Mame Thierno est resté digne, tenace, brave malgré la pression et les obstacles. Un homme prêt à donner sa vie pour sauver l’héritage de Serigne Touba. Il a gardé intact tout ce que Serigne Touba lui avait confié à son départ vers le Gabon notamment sa famille, sa cité et ses disciples. Mame Thierno dans sa foi inébranlable avec une solidité sans faille et une énergie inébranlable a tenu le pari.Au son retour du Gabon en 1902, Serigne Touba lui dit : « tu m’as rendu identiquement tout ce que je t’avais confié à mon départ.

Et tu l’as fait avec une très belle manière qui a fini de m’interroger, si c’était moi, serai-je capable de le faire identiquement. » On rapporte aussi que Serigne Touba a dit : « Mame Thierno ne s’est jamais séparé de moi et ne s’est jamais mis sur un trajet différent du mien ». Considérant cela, Serigne Abdou Rahmane (Dâru Mu’ti) a dit : « ceci est le plus grand miracle pour un vertueux, c’est-à-dire sa conformité et c’est seulement celle-ci qui est digne d’être imitée à l’endroit d’un vertueux. » ( Serigne Abdou Rahmane, Magal Dâru Mu’ti 2014). Il y rajoute encore : « C’est vrai qu’il peut exister d’autres aspects ou comportements pour un vertueux, mais la conformité aux recommandations divines est la seule qualité digne d’être imitée. » Revenons sur la parole de Serigne Touba : « …il ne s’est jamais mis sur un trajet différent du mien. »

Ce témoignage indique réellement la vertu, la piété et la sainteté de Mame Thierno et atteste aussi la probité avec laquelle Mame Thierno s’est attaché à la Loi islamique et a observé les ordres de Dieu. Mame Thierno a fait preuve d’une telle droiture et étant imprégnée extérieurement et intérieurement de l’essence de cette consécration au service divin au point qu’il est l’exemple typique du savant affairé au rôle de guide. Durant toute sa vie, Mame Thierno a pris la loi religieuse dans la main et s’y est conformé en toute fidélité. Il a respecté le Coran et a observé les convenances à son égard. Il a été sincère envers lui, agissant selon ses prescriptions. Disons que le miracle de Mame Thierno, c’est cette probité envers les commandements et la voie légale de Dieu, extérieurement et intérieurement. Durant les sept années que Serigne Touba a vécu au Gabon (1895-1902), Mame Thierno a eu une influence énorme sur les disciples mourides et l’orientation qu’il a su donner à un grand nombre d’entre eux laisse penser sans aucun doute qu’il était un homme déterminé et d’une foi indéfectible et malgré les rares moment agréables.

Mame Thierno ne s’est jamais attribué de miracles ou d’actes prodigieux, afin que les générations futures en parlent ou qu’elles en fassent l’outil de leurs prônes ou la matière de leurs directives ou de leurs sermons. Mais il est l’homme dont Serigne Touba a bien dit sur lui: « Mame Thierno ne s’est jamais séparé de moi et ne s’est jamais mis sur un trajet différent du mien. »

Quel beau miracle !

M. Moustapha Dipp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici