Accueil Éducation Serigne Saliou Mbacké : un modèle éducatif et économique

Serigne Saliou Mbacké : un modèle éducatif et économique [Par Sokhna Awa Tall Ba]

245
0

Né le 22 octobre 1915 à Diourbel, Serigne Saliou est le fils de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké et de Sokhna Faty Diakhaté. Il fût le 5ème khalife de la Mouridiyyah de 1990 à 2007.
Il avait une vision extraordinaire dans beaucoup de domaines, notamment sur la création des « daaras » pour l’éducation des enfants et sur l’agriculture.
Il a ainsi créé plusieurs « daaras », dont la devise est « jàng, yar, ligéey, jaamu Yàlla « . De son vivant, Serigne Saliou exigeait que chaque « daara » accueille exactement 313 jeunes (c’est le nombre de musulmans qui avaient combattu à Badr face aux mécréants). Aujourd’hui, les enfants dépassent largement ce nombre.


Le premier « daara » créé est celui de Gotte en 1934. D’autres ont suivi : Nekhane, Diobass, Khabane, Ndiapandal, Ndiouroul, Ndoka… Ces « daaras » sont plus que des écoles; ce sont des centres de formation qui préparent des enfants à devenir des musulmans accomplis, à travers la « tarbiya », la « tarxiya » et la « tasfiya ».
Ce qui est nécessaire pour parfaire un humain.

Dans le domaine agricole, Serigne Saliou a été l’initiateur d’un extraordinaire projet à Khelcom sur une surface de 45000 hectares depuis 1991. Il était un acteur économique convaincu de la nécessité pour le Sénégal de réaliser l’autosuffisance alimentaire. Il était ainsi le premier agriculteur au Sénégal.

Serigne Saliou s’est éteint le 28 décembre 2007 à Touba, la ville sainte. Qu’Allah l’accueille auprès de l’illustre Serviteur Cheikh Ahmadou Bamba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici