Accueil Éducation LE WAQF AU SÉNÉGAL : SON IMPORTANCE DANS L’ÉDUCATION, LA CULTURE, ET...

LE WAQF AU SÉNÉGAL : SON IMPORTANCE DANS L’ÉDUCATION, LA CULTURE, ET LE DEVELOPPEMENT… [Par Cheikhouna Awa]

174
0
LE WAQF AU SÉNÉGAL

Par ce mot, je tiens à féliciter mon ami Dr. Seexunaa Xaadim Murtalla Fallu qui vient de soutenir sa thèse de doctorat, au prestigieux Établissement Dar EL hadith EL Hassania, au Maroc. Mention Très Honorable Avec Félicitations du Jury.

AU SÉNÉGAL : SON IMPORTANCE POUR APPUYER L’ÉDUCATION ET LA CULTURE,
ET DES PROPOSITIONS POUR LE DÉVELOPPER AUJOURDHUI

La thèse a été présentée en arabe sous le thème: (« LE WAQF AU SÉNÉGAL : SON IMPORTANCE POUR APPUYER L’ÉDUCATION ET LA CULTURE, ET DES PROPOSITIONS POUR LE DÉVELOPPER AUJOURDHUI »).
En effet, le Waqf, régi par des dispositions jurisprudentielles, partie des plus importants moteurs de développement. Dans plusieurs pays, des ministères sont dédiés à l’organisation et la distribution des Waqfs. C’est le cas du Maroc, de l’Égypte, de l’Algérie etc.

Au Sénégal, la Haute Autorité du Waqf (HAW) est chargée de gérer et d’administrer les Waqf publics. Dans cette thèse, le chercheur essaie d’étudier la pratique du Waqf islamique, son importance et le rôle qu’il joue dans l’éducation et la culture au Sénégal. Il montre qu’il a fait son entrée au Sénégal avec la construction de mosquées et d’écoles coraniques. Au fil des temps, ses champs d’intérêt se sont multipliés. Il participe aujourd’hui à la construction d’institutions éducatives, de bibliothèques, d’orphelinats, d’écoles modernes, de puits etc.

De même, il participe à la prise en charge des couches vulnérables, au financement des différents services publics, à la création de conditions adaptées à la réalisation de la renaissance scientifique et culturelle etc. Le chercheur essaie également de mettre l’accent sur la manière dont le waqf est organisé et géré par l’Etat du Sénégal, son mode de financement des institutions éducatives et ses formes contemporaines etc.


Par ailleurs, Sëñ Seexunaa, faut-il le rappeler, est un chercheur aussi rigoureux que discret. A côtés de ses nombreux et riches articles, il a publié, récemment, le livre :  » Almoughni fî mahânî faydi-l ghaniyyi-l moughni  » (explication et commentaire d’un Traité de Théologie, écrit par Seex Ahmadou Bamba). Il est le rédacteur en chef du magazine culturel annuel (Al Fâdiliyyah). Il est également membre fondateur du (Collectif Khadimiya pour les chercheurs et universitaires) basé au Maroc et dont le secrétaire général est le Docteur Suhaybu Çaw. Il a contribué à la plupart des livres (édition critique et commentaire) publié par le dit Collectif et le dahira Rawdu Rayahin.


Enfin, nous prions Allah de lui accorder une longue vie, de lui faciliter la tâche ardue qu’il s’est assignée et de lui donner de la force de continuer dans le service de la science.


Cheikhouna Mbacke Awa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici