Accueil Éducation Il était une fois un khalife du nom de Serigne Saliou

Il était une fois un khalife du nom de Serigne Saliou [Par M. Mamoune Ndiaye]

111
0

Par sa douceur et sa magnanimité, son empathie et sa détermination, il avait conquis le coeur de tout un peuple. Sa principale préoccupation était l’éducation et la formation des enfants.

Pour bien s’atteler à cette tâche, il défricha des kilomètres de terres. Oui des kilomètres de terres. Il y installa des daaras, des centres de enseignement, des centres d’agriculture et des dispensaires. Khelcom.

Le khalife arrivé sur le magistère de Bamba à l’âge de 75 ans , oui 75 ans, accompagna encore la jeunesse presque 18 ans. L’âge de la majorité. Ainsi il partit à l’âge de 92 ans laissant derrière lui une jeunesse consciente de la chance qu’elle a eue en ayant vécu avec un tel personnage que l’on ne voyait que dans les livres anciens ou les légendes.

Serigne Saliou forma des générations avant et après son khalifat, redonna ses lettres de noblesse au kurel, redessina la carte de Touba et rassura toute une communauté avec un changement de Paradigme, la recherche de l’agrément de Dieu comme première motivation de chaque action.

Le café Touba conquit tout le pays requinquant jeunes et vieux, goor yalla et Soxna. Mais comme rien n’est éternel sur cette terre de Dunya, Serigne Saliou nous quitta un 28 Décembre pour aller vivre auprès de son père Khadimou Rassoul. Le monde plongea dans une obscurité indescriptible , une crise économique d’une ampleur mondiale secoua la planète finances mais les mourides savaient qu’une ère se fermait. L’ère des fils de Bamba. Dignement, ils serrèrent leur laxasaay.

Et depuis s’appliquent à perpétuer les enseignements de Khadimou Rassoul tout en matérialisant ses voeux dans la ville sainte.Serigne Saliou Mbacké Jërëjëf.

Wacc Nga wàccaale bep Saadeq ! Votre Serviteur Modou Mamoune

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici