Accueil Éducation Dr Bakary Sambe demande la réouverture de la section de l’école nationale...

Dr Bakary Sambe demande la réouverture de la section de l’école nationale d’administration pour les arabisants

87
0

Docteur Bacary Sambe, le directeur de Timbuktu Institute, a porté à Mbour, pendant week-end, le plaidoyer de la valorisation des écrits des intellectuels et écrivains sénégalais en langue arabe. Il a en plus demandé au Chef de l’Etat la réouverture de la section de l’école nationale d’administration pour les arabisants. Son vœu a été fait lors de la cérémonie de dédicace du livre titré ‘’Laxas’ ’en wolof et écrit par l’imam Maodo Malick Fall de la zawiya El Hadji Malick Sy de Mbour.

L’ouvrage retrace son itinéraire du Sénégal en Egypte en passant par le Niger, le Burkina-Faso et la Tunisie. Cette volonté a abouti en Egypte où il a parfait ses études à Al Azhar. Le directeur de Timbuktu Institute a facilité l’édition de cet ouvrage à Timbuktu Institute et au Caire.

A l’en croire, cela participe à la valorisation du patrimoine et des intellectuels de langue arabe. Par la même occasion il y voit une magnification de la culture. Revenant sur l’essence de la publication dite ‘’ Laxas’’, Docteur Sambe dira :’’l’ouvrage vient expliquer le sacrifice d’un fils de Mbour, qui, à l’absence d’une bourse d’études, a migré par voie terrestre traversant le désert du Sahara et plusieurs pays pour aller à la découverte et à la quête du savoir.’’ Aujourd’hui, les données sont autres. De nombreux jeunes ouest-africains font des odyssées macabres pour des raisons économiques à travers l’émigration clandestine vers l’Europe .

Selon lui, l’auteur, au prix de mille sacrifices, a enduré beaucoup de difficultés et peines. Il a invité les jeunes à apprendre de son expérience et à en faire un gouvernail. Son périple des années 1970-1980 n’a pas été facile car à l’époque, traverser les frontières et braver certains défis n’étaient pas faciles à faire. Sur un autre registre, Bacary Samb a fait une demande au Chef de l’Etat et aux autorités sénégalaises du pays pour la réouverture de la section des arabisants à l’Ecole nationale d’administration. Cela, pour lui, est une opportunité et va participer à la formation des diplomates en langue arabe et d’une représentation dans le monde arabe. Mouhamed Bachir Fall, fils de l’auteur de ‘’Laxas ‘’ a insisté sur l’itinéraire de son père revenu au Sénégal en 1985 pour exercer les fonctions d’imam et d’éducateur jusqu’à nos jours à la zawiya El Hadji Malick Sy de Mbour.

Le retour d’Egypte a été activé par des raisons de santé .L’ouvrage ‘’Laxas a attendu avant d’être publié car était écrit en arabe. La première mouture du manuscrit est faite en arabe pour être traduite en français et éditée par le concours de Bacary Sambe avec Timbuktu Editions au Caire (Egypte).

Source http://www.sudonline.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici